stratégie marketing pour rentabiliser votre participation à un salon ou une exposition

Comment rentabiliser vos salons et expositions sur place et à long terme ?

Avec ma première entreprise, j’ai participé plusieurs fois à des salons commerciaux. La première fois, ce fut… comment dire… une catastrophe en termes de marketing. Je vous raconte rapidement; j’étais en affaires depuis moins de 8 mois quand j’ai décidé de suivre les conseils qui passaient sur les Internet, soit « think big » et « faut investir pour se faire connaître ».

Alors, to-the-go je m’inscris au Salon Maternité, Paternité, Enfants de Montréal (pour les amis Français, c’est LE plus gros salon du milieu de l’enfance au Québec). Un salon aussi très dispendieux, surtout pour une entreprise en démarrage; j’ai sorti près de 5000 $ de ma carte de crédit. Mais je me disais que j’allais le rentabiliser x 1000… (Mettre des bruits d’oiseaux ici). Voici les résultats concrets de mon expérience : 1 (oui une) cliente, 1 partenariat, des journées de fous (j’avais plus les moyens d’avoir de l’aide au kiosque), des ampoules aux pieds, de l’expérience et ben ben ben des dettes.

Parfois on paie cher pour apprendre et comme à l’époque je n’avais pas les moyens d’investir dans un coach marketing (quoique ça aurait été pas mal plus rentable que de faire ledit salon!!) et que je n’avais pas beaucoup d’expérience de salons ou expositions en terme d’entreprises de services, j’ai fait des gaffes. Heureusement j’ai appris. C’est pourquoi je vous donne mes stratégies pour rentabiliser au maximum vos salons et expositions après l’événement.

D’abord, j’ai définitivement choisi un salon trop gros pour là où j’en étais avec mon entreprise. Il faut vraiment suivre les étapes dans votre croissance, travailler votre impatience à vouloir tout tout de suite! Deuxièmement, je n’avais rien à vendre sur place puisque j’offrais principalement des services ou des produits personnalisés sur commande. Si vous vendez des services, je vous suggère vraiment de pouvoir prendre des rendez-vous sur place avec paiement ou une version de vos services sous forme de produit à vendre sur place pour rentabiliser au minimum vos frais de salons. Le choc sera moins brutal en cas d’échec.

L’autre erreur monumentale que j’ai faite est de m’être présenté à un salon sans avoir d’offre claire. Mes services étaient flous pour les gens. Si vous ne pouvez pas expliquer votre offre en moins de 10 secondes, n’allez pas dans un salon, les gens défilent à une vitesse folle et tous vos voisins de kiosque s’arrachent les mêmes prospects que vous.

comment rentabiliser un salon commercial avec un marketing web

Puis, je n’avais pas de stratégie pour faire un pont entre mon marketing au salon et mon marketing web. Pour rentabiliser un salon, vous devez trouver des moyens de recueillir les courriels des gens pour votre infolettre, faire en sorte que les gens parlent de vous sur leurs réseaux sociaux et s’abonnent aux vôtres. Vous devez être en mesure d’établir avec eux la relation que vous n’aurez pas le temps de créer et d’ancrer sur place. Par exemple, faites un tirage en échange de courriel pour votre infolettre, faites une « selfie station » pour Instagram et demandez aux gens de taguer votre entreprise en échange d’un tirage au sort, créez un jeu-concours à compléter en ligne avec d’autres exposants ayant des produits complémentaires; les possibilités sont infinies, soyez créatif.comment rentabiliser un salon commercial

Finalement, durant un salon ne négligez pas votre communauté web existante! Amenez vos fans avec vous, présentez-leur vos coups de cœur sur place au salon, par exemple. Vous devez faire un choix dans les produits à apporter avec vous? Demandez l’avis de vos fans, non seulement vous pourrez faire des choix judicieux qui plaisent aux gens, mais vous générerez de l’interaction. Faites un photoreportage de vos préparatifs, encore là les idées sont aussi vastes que vos stratégies et votre imagination. C’est primordial d’amener les visiteurs du salon à prendre part à votre stratégie marketing web pour assurer la rentabilité de cet événement à court, moyen et long terme. Je vous souhaite réellement du succès et que ces quelques conseils vous évitent de revenir avec 1 seul client, des ampoules aux pieds, des dettes et un bruit de pit pit dans vote tête.

stratégie marketing storytelling entrevue

Leçon de storytelling : Entrevue avec Karine Foisy

Dans un article précédent, je vous ai parlé du « storytelling », soit l’art de faire passer un message à travers un récit captivant, de raconter une histoire et de mettre en scène son entreprise avec des stratégies marketing. Pour créer une complicité entre votre public et votre entreprise, je vous ai proposé de rendre vos produits accessoires à la grande histoire de votre entreprise.

IMG_4194Il est aussi possible de faire ce que j’appellerais du « micro storytelling ». C’est-à-dire que vous créez une histoire autour de votre entreprise en donnant une personnalité distincte à chacun de vos produits. Pour imager cette technique, j’ai réalisé une courte entrevue avec Karine Foisy, créatrice-fondatrice de Veille sur toi, une petite entreprise québécoise ayant une croissance fulgurante. J’ai choisi cette entrepreneure pour 2 raisons. D’abord, elle représente un « success story » à la portée des micros entrepreneurs qui me lisent et qui sont souvent créateur de leurs produits, puis elle a su raconter de minis histoires toutes simples autour de ses produits en utilisant Facebook comme média (et quel succès : plus de 22 000 fans !)

Pour vous donner un exemple, Karine avait partagé l’image d’une de ses veilleuses, un poisson nommé Jim, en racontant comment ce compagnon allait accompagner les enfants dans leurs visites nocturnes à la salle de bain. D’ailleurs chaque compagnon (le produit se décline en une quinzaine de personnages en collection régulière) a son prénom et son histoire.

IMG_4187IMG_4188.PNG

Voici mes questions à Karine et ses réponses ;

Tu as attribué une personnalité à tes produits. C’est un choix fait consciemment avant de créer tes produits ou c’est venu naturellement après?

IMG_4192.PNG« Je trouvais important de donner une personnalité à mes produits. Tout d’abord, les gens adorent les histoires, et pas seulement les tout petits. Ils s’attachent au personnage qui se trouve sur leur veilleuse et ça rend le compagnon encore plus spécial, surtout aux yeux de l’enfant. Il pourra l’appeler par son nom et lui parler le soir venu. Le fait de donner un prénom aide beaucoup également à s’identifier au personnage, nombreuses sont les fois où les clients m’ont écrit pour me dire que la veilleuse portait le même nom que leur enfant, que c’était pour cette raison qu’ils l’avaient adoptée. »

De quoi es-tu le plus fière par rapport à ton marketing?

« Je suis fière, car je pense que j’ai réussi à donner une image forte à Veille sur toi. Des petits compagnons bienveillants, des produits attachants et bien présentés, un emballage soigné, une créatrice attentionnée pour ses clients et ses Fans. Je pense que tout ça fait en sorte que mon marketing est solide. Enfin je pense! » [je confirme que oui ;-)]

Quel est ton média social de prédilection pour échanger avec tes clients et futurs clients? Pourquoi ?

« Tous mes fans vous le diront, mon réseau social de prédilection est sans aucun doute Facebook. J’adore ce moyen de communication, je peux rejoindre des milliers de personnes dans leur maison. Des Fans me suivent depuis mes tout débuts et m’encouragent énormément sur Facebook. Je pense avoir créé une relation particulière avec eux, je suis sur Facebook à tous les jours après tout! »

« J’ai commencé dernièrement à m’intéresser à Instagram, j’y vais avec une approche un peu plus personnelle. Je mets par exemple des photos de mes enfants, ou encore l’arrière du décor de Veille sur toi. J’aime beaucoup Instagram, mais j’ai encore des croûtes à manger sur ce réseau! »

Quel conseil donnerais-tu aux entrepreneurs solos ou petites entreprises?
Karine vous donne non pas un, mais 3 conseils!

Conseil #1 : entourez-vous et soyez professionnel

« Entourez-vous de pro! Oui, ça demande de l’investissement. Mais ça prend un bon graphiste pour avoir un résultat professionnel. Ça prend une image de marque forte et ce n’est pas tout le monde qui est capable de se faire un logo ou des cartes d’affaires qui ont un look pro. N’hésitez pas à avoir recours à un pro pour votre site web, ou encore à un gestionnaire de réseaux sociaux si ce n’est pas votre force. Entourez-vous d’un bon photographe, soit pour vous faire faire de belles photos d’entrepreneur ou tout simplement pour vous aider à prendre de belles photos de vos produits. Ce dernier point est primordial, surtout si vous vous enlignez pour la vente en ligne. N’oubliez jamais que le client achète votre photo d’abord, ensuite le produit. »

Conseil #2 : en croissance, apprenez à déléguer

« Lorsque votre entreprise grandira, n’hésitez pas à déléguer… la première fois, ce n’est pas facile et on hésite. Mais ensuite, on est heureux de l’avoir fait, car on se libère de certaines tâches où l’on n’est pas absolument nécessaire (ex : comptabilité, expédition, service à la clientèle). Depuis que j’ai délégué, je suis beaucoup plus efficace et je mets mon énergie sur mes forces dans mon entreprise. »

Conseil #3 : partagez avec des gens qui comprennent votre réalité

« Aussi, attendez-vous à avoir des bas… Je réalise que la vie d’entrepreneur n’est pas toujours rose. On doute, on se questionne, on hésite, on a peur… Tout ceci est normal, car c’est VOTRE entreprise. Dans ces moments, il ne faut pas hésiter à partager notre quotidien avec d’autres entrepreneurs qui connaissent bien notre réalité. Ça fait du bien de s’entourer de gens qui comprennent exactement ce que l’on vit.

Finalement, ne lâchez pas! Ce sera long, parfois laborieux et décourageant, mais en bout de ligne, vous serez si fier d’avoir réussi à mener votre entreprise là où vous le désirez, par vous-même. »

 

J’ai découvert une entrepreneure tout à fait comme les autres ; un potentiel immense, une envie de rendre la vie meilleure, une approche humaine, remplit de doutes, mais qui a appris beaucoup au fil du temps. Le secret du succès de Veille sur toi se trouve sans doute dans les conseils de sa créatrice.

Comme vous pouvez le voir, Karine n’a pas élaboré de long en large une stratégie de « storytelling » durant des semaines avant de se lancer en affaires, elle a utilisé un concept captivant et l’a adapté et peaufiné au fil des mois et des ans. Le « storytelling » ne peut non plus être utilisé comme seule stratégie marketing, c’est un ensemble de décisions et d’actions qui mènent une entreprise à progresser dans sa croissance et atteindre de nouveaux sommets. Mais attention, si vous n’avez pas créé le profil précis de votre clientèle cible, vous risquez de raconter une histoire à la mauvaise personne.

Pour en savoir plus sur Karine et son entreprise :

www.VeilleSurToi.com
www.Facebook.com/VeilleSurToi
www.VeilleSurToi.etsy.com
www.instamgram.com/VeilleSurToi


Stéphanie Forgues, marketing et communication

Stéphanie Forgues

Entrepreneure depuis plus de 4 ans, tombée dans le marketing, les communications et le graphisme il y a 12 ans, complètement dada du #contentmarketing depuis 3 ans : je déteste vendre depuis toujours. Avec mon approche créative et simplifiée, j’accompagne des entrepreneurs passionnés souhaitant trouver leur style en marketing et atteindre de nouveaux sommets .

Téléchargez mon eBook gratuitement


 

storytelling marketing pour augmenter vos ventes

Pourquoi et comment : le storytelling

En marketing, le concept de « storytelling »  réfère à l’art de faire passer un message à travers un récit captivant, de raconter une histoire et de mettre en scène. C’est, notamment, totalement intégré à une stratégie de marketing de contenu, mais pas exclusivement. Que vous racontiez une histoire fictive ou réelle, l’objectif est principalement de créer une complicité entre votre public et votre marque.

On part du principe que chaque objet a son histoire. Le produit ou service que l’on cherche à promouvoir se retrouve en fait accessoire de la grande histoire de l’entreprise. Les plus grandes compagnies utilisent cette technique depuis des lustres pour publiciser leur marque, construire leur image et fidéliser leur clientèle.

Le « storytelling » rend les clients plus réceptifs.

En jouant avec le ton, le langage et les supports visuels, l’histoire permet de dégager les valeurs de l’entreprise et de l’humaniser. On peut faire rêver comme Walt Disney, provoquer des émotions comme WestJet, créer un lien authentique comme Apple, nous décrocher un sourire comme Intact Assurance, nous rendre sympathiques à une cause comme la Fondation Sainte-Justine, nous captiver comme Cartier. Toutes les émotions sont permises.

Oui, mais moi et ma petite entreprise?

Le « storytelling », comme le marketing de contenu d’ailleurs, n’est pas réservé aux multinationales, bien au contraire! C’est une arme créative redoutable pour justement faire sa place parmi les grands sur les réseaux sociaux où tous sont égaux quant aux possibilités de diffusion.

Ce que je préfère du « storytelling » c’est qu’il n’a rien de faux même s’il est calculé. Je trouve aussi que ça ouvre les portes à plus de collaborations entre les entreprises et les communautés, puisque c’est souvent le moteur d’une belle histoire. En tant que client, c’est une façon de sélectionner une entreprise en fonction de ses valeurs profondes, ce qui résultera sur une meilleure relation avant, pendant et après l’achat.

J’ai réalisé une entrevue avec une entrepreneure québécoise qui ne possède ni grands locaux ni budget différent du vôtre et qui a réussi à utiliser efficacement et simplement le « storytelling ». Son succès actuel y est en partie attribuable. Vous retrouverez la deuxième partie de cet article avec l’entrevue très bientôt sur mon blogue.

Je vous mets au défi!
{Petit exercice pour la créativité}

Pour finir, je vous propose un exercice pour activer votre capacité à raconter une histoire. Il s’agit d’un exercice que je fais faire à mes clients en accompagnement stratégique.

storytelling marketingD’abord, rassemblez devant vous les trois premiers objets que vous aurez trouvés près de vous; un crayon, un jouet d’enfant, une tasse, une télécommande, peu importe. Prenez de quoi écrire; vous allez imaginer une histoire à chaque objet.

Débutez en donnant un nom de super héros à chacun. Imaginez ensuite quels sont leurs super pouvoirs, puis quelle est leur mission sur la terre. Enfin, écrivez de deux à trois obstacles que chaque nouveau super héros devront combattre et comment ils se sortiront de leurs problématiques. Terminez en écrivant la fin heureuse!

Je sais, ce n’est pas toujours facile comme exercice, mais tellement bénéfique sur votre créativité et je vous assure que vous aurez un œil différent sur vos propres produits par la suite.

storytelling marketing entrepreneur

Ça me ferait vraiment plaisir que vous me racontiez l’histoire d’un des objets que vous avez choisi! Vous pouvez le faire en commentaire sur mon blogue, ma page Facebook ou encore m’écrire à contact@stephanieforgues.com

stratégie marketing client idéal

Comment j’ai perdu des milliers de dollars avec ce syndrome.

La plupart du temps, quand je travaille sur un plan stratégique avec une entreprise, à la question : « qui est votre client idéal? » la réponse se résume à « homme ou femme » et une tranche d’âge. Moi-même, j’avais cette réponse pseudo-satisfaisante lorsque j’ai démarré ma première entreprise. À qui allez-vous vendre vos services ou produits? « Ben là, tout le monde! Tout le monde peut acheter, je ne vais quand même pas manquer des ventes! » Ça vous semble familier?

Comme moi, il y a 4 ans, vous souffrez peut-être du syndrome que j’appelle « tout le monde dans l’sac », c’est-à-dire penser que vous allez vous adresser à tous sans exception, mettre la planète dans votre sac et partir à sa conquête, après tout votre idée est géniale. Grosse erreur.

Tous les experts vous le diront, c’est la base de savoir exactement à qui s’adresser. Par contre, lorsqu’on démarre son entreprise, seul dans son sous-sol, c’est plus facile à dire qu’à faire. Une étude de marché; de kessé?!

On peut toujours trouver des gens pour nous aider, mais personnellement à l’époque j’ai préféré rester dans mon syndrome et perdre des milliers de dollars, sans compter beaucoup d’énergie déployée inutilement. Heureusement, la vie est belle; on peut toujours apprendre de nos erreurs et en faire profiter les autres pour leur offrir un raccourci.

Voici donc quelques notions que j’ai apprise sur le tard et qui vous aideront à élaborer le profil de votre réel client cible :

stratégie marketing clientsGardez en tête que votre client idéal représente 80 % de vos clients, le reste étant les autres types de clients. C’est une façon de voir les choses qui me donnait l’impression de rester ouverte à tous, tout en ayant plus de facilité à élaborer des stratégies performantes. Vous connaissez la règle « 20 % de votre clientèle vous rapportera 80 % de votre chiffre d’affaires »? Imaginez si vous ciblez 80 % de clients qui sont « vendus » de votre entreprise et vos produits avant même de vous contacter la première fois.

Commencez par faire le profil du client avec qui vous voulez travailler. Un client agréable pour qui vous aurez envie de vous lever le matin, qui appréciera la valeur de votre travail. Qui est-il? Que fait-il dans la vie et de ses journées? Quelles sont ses passions? Allez aussi loin que possible dans les détails de votre réflexion.

Ensuite, valider si votre top client est le bon client pour ce que vous avez à offrir, sinon adaptez votre offre comme dans la stratégie du hamburger. Par exemple, si vous avez envie de travailler avec des entreprises en démarrage et que votre offre de services est extrêmement complète, mais à tarif très élevé; il est possible que votre cible ne soit pas disposée à payer ce montant. Il faudra peut-être revoir une offre moins élaborée (ne veut pas dire de moins bonne qualité) ou changer de cible en visant les entreprises en croissance. Ou peut-être croyez-vous que votre confiture haut de gamme devrait se retrouver sur toutes les tables à déjeuner du pays alors que pour rivaliser avec la concurrence vous devez plutôt viser une niche en la rendant vegan.

stratégie marketing écoutez vos clientsLa clé est d’être le plus objectif possible dans vos recherches et réflexions. Ne faites pas l’erreur de penser savoir ce que les gens veulent et combien ils sont prêts à payer pour l’avoir. Sondez le public qui vous semble être le plus aligné sur vos hypothèses et refaites-le aussi souvent que nécessaire. Pour avoir le pouls du marché, utilisez les statistiques existantes, lancez une version bêta gratuite ou à faible coût de votre produit pour valider les fonctionnalités et intentions d’achat tout en recueillant les commentaires et suggestions des testeurs, demandez l’avis de votre entourage et vos connaissances. Mais surtout écoutez! Ne faites pas l’erreur de garder que les informations qui conviennent à votre plan, soyez honnête avec vous-même, car les clients eux le seront.

En terminant, il n’est jamais trop tard pour reprendre le contrôle sur votre entreprise et vos stratégies. Même si vous êtes en affaires depuis des mois ou des années, c’est beaucoup plus rentable de prendre un moment de recul, évaluer votre situation et vous mettre sur les rails pour trimbaler un sac moins volumineux avec des clients bien ciblés avant de partir à la conquête de la planète.

type entrepreneur

Êtes-vous un entrepreneur droit ou gauche ?

Avec l’expérience, j’en suis arrivé à définir deux types d’entrepreneurs. Bien que ce soit non scientifique et généraliste, il y a les entrepreneurs gauches et les entrepreneurs droits. Directement lié à leur personnalité et leur façon de percevoir les choses. Et, oui, à la partie cérébrale qui les domine.

Connaître vos forces et vos faiblesses vous permettra d’élaborer
des stratégies qui vous seront plus faciles à réaliser.

L’entrepreneur gauche dissèque et analyse. Il traite un problème à la fois, de même qu’une tâche à la fois. Il ne prend que des décisions rationnelles et a toujours un plan d’action. On dit d’ailleurs que le cerveau gauche est le cerveau de la raison.

De son côté, l’entrepreneur droit voit les choses comme un tout, sa vision globale l’amène à explorer toutes les pistes possibles dans ses prises de décisions. Il est très intuitif et a le sens de l’innovation. C’est le cerveau créatif.

entrepreneur type droitÉvidemment, il y a des avantages et des désavantages dans les deux cas. Si le gauche a plus de succès avec ses finances, le droit sait mettre à profit son intuition pour passer plus rapidement à l’action.

Le gauche aura plus de mal à sortir de sa zone de confort, alors que le droit aura tendance à s’éparpiller dans ses projets et objectifs.

Connaître vos forces et vos faiblesses vous permettra d’élaborer des stratégies qui vous seront plus faciles à réaliser, parce que plus alignées avec votre propre potentiel. De plus, vous serez en mesure de mettre le doigt rapidement sur les tâches à déléguer pour vous concentrer sur votre talent, celui qui vous a mené en affaire.

Alors, êtes-vous un entrepreneur droit ou gauche?

Répondez-moi dans les commentaires!

augmenter la portée de vos publications facebook

[partie 2] Augmenter l’engagement et la communication avec vos fans

Lire la première partie

Dans une série de deux articles, je vous donne tous les outils pour augmenter l’interaction de votre page et l’engagement de vos fans. Mais attention, il n’y a pas de formule magique; que de bonnes stratégies et de la rigueur dans vos actions.

Pourquoi créer l’engagement de vos fans ?

Saviez-vous que les publications de votre page Facebook sont naturellement montrées à moins de 10% de vos fans ? Bien sûr, le réseau social vous propose allègrement de payer pour obtenir plus de visibilité, qu’on appelle la portée. C’est une bonne chose d’utiliser la promotion payante de Facebook, mais pas à toutes les sauces, car vous pouvez facilement jeter votre argent par-dessus bord inutilement. Quoi faire alors ?

augmentez l'engagement de vos fans

N’oubliez pas de varier votre contenu!

Il faut d’abord comprendre que la portée (visibilité) naturelle est directement liée à l’engagement de vos fans. Plus ils sont réactifs à vos messages, plus vous aurez d’impact sans avoir à payer Facebook pour le faire. L’engagement correspond à l’interaction que les gens ont avec vos publications, soit un « j’aime », un commentaire, un partage ou un clic sur la publication.

 

Une bonne stratégie Facebook devrait, entre autres, avoir un bon équilibre entre vos portées organiques (naturelles) et payantes. Et bien d’autres points dont je vous parlerai éventuellement.

Comment pouvez-vous augmenter l’engagement de vos fans ?

Je vous donne des pistes, toutefois plusieurs facteurs peuvent influencer les stratégies qui seraient les plus pertinentes pour vous, comme votre secteur d’activité ou votre style de communication général. Aussi, il n’y a rien de mieux que faire quelques tests et analyser vos statistiques.

  1. Posez des questions pertinentes qui passionnent vos abonnés.
    Ça semble évident, mais pourtant ! Et c’est là que le fait de véritablement connaître votre public cible vous sera des plus utile.
  2. Demandez des réponses simples
    Par exemple, des vrais ou faux ou une réponse qui se donne en un mot, comme le nom d’une ville, une couleur parmi ce que vous proposez en image. Généralement, plus vos fans ont déjà une tendance s’engager dans vos conversations, plus vous pourrez vous permette d’en demander.

  3. Faites-les finir vos phrases
    Parce que ça provoque un inconfort, les gens n’aiment pas les phrases non terminées et ils seront portés à vouloir le faire pour vous. Par exemple : »Le seul moyen d’avoir une pause en tant que maman est de… »
  4. Faites une Oprah de vous-même
    Oprah Winfrey a bâti sa carrière en mettant les autres en vedettes et en faisant découvrir des gens aux histoires fabuleuses. Soyez généreux de votre tribune ; présentez vos collaborateurs ou les passions originales de vos employés, par exemple. Pensez aussi à mettre en lumière vos propres fans !
  5. Demandez du contenu à vos fans
    Dans le même ordre d’idées, pensez à faire contribuer vos abonnés au contenu de votre page. Demandez-leur de partager les photos de leur animal de compagnie en drôle de posture, si vous offrez des produits pour animaux (bien sûr). Demandez de vous faire parvenir une expression rigolote de leur enfant pour faire un album, même des questions auxquels la communauté pourra répondre. Les possibilités n’ont de limite que votre imagination !
  6. Faites un concours
    C’est un fait, tout le monde aime les concours et gagner des prix. C’est une technique très répandue, mais j’ai un bémol à ce sujet. Les concours ont l’avantage d’attirer beaucoup de gens, des fans de qualité, ça c’est moins sûr.  Je vous suggère d’utiliser les concours avec parcimonie et de façon très stratégique et ciblée. Aussi, vous devez impérativement vous conformer aux règlements Facebook sur le sujet.
  7. Surtout, poursuivez la conversation !
    Ne faites pas que lancer une question et ne plus vous en soucier par la suite. Vous-même devez interagir avec les gens. Non seulement cela provoquera de nouveaux engagements, mais démontrera aussi qu’il y a vraiment un humain derrière votre page.

Les gens perçoivent votre service à la clientèle de la même façon dont vous vous comportez sur vos réseaux sociaux.

En conclusion, je vous dirais de ne pas trop vous prendre au sérieux dans vos relations si vous voulez développer une communauté engagée autour de votre marque. Je l’ai mentionné dans le premier article de cette série, les gens qui fréquentent ce réseau ne souhaitent pas savoir ce que vous vendez. À vrai dire ils n’en ont rien à faire de vous et de vos publicités dans un océan d’infobésité. Ils auront envie de vous donner de leur temps, leurs clics et peut-être leur argent en échange de vos produits et services si vous leur offrez une très bonne raison de le faire : du contenu de qualité.

augmenter engagement de vos fans

[partie 1] Augmentez l’engagement et la communication avec vos fans

Vous avez une page Facebook, déjà plusieurs fans, mais vous avez l’impression d’interagir avec un mur ou de parler dans le vide avec un écho au goût amer? À quoi bon se préoccuper de ses abonnés alors?

Dans une série de deux articles, je vous donne tous les outils pour augmenter l’interaction de votre page et l’engagement de vos fans. Mais attention, il n’y a pas de formule magique; que de bonnes stratégies et de la rigueur dans vos actions.

Parlez aux bonnes personnes

Comme j’en ai fait mention dans un article précédent sur l’importance de bien cibler votre clientèle, il en va de même pour vos fans. Les entrepreneurs ont souvent tendance à vouloir faire la course au « j’aime », mais la quantité d’abonnés n’a aucun impact si aucun d’entre eux ne représente votre cible. Facebook est un excellent média pour faire valoir votre entreprise, s’il est judicieusement utilisé et géré. Sinon, aussi bien continuer à publier votre souper sur votre page personnelle…

Soyez constant

Si vous publiez une fois de temps en temps, il est fort à parier que vos fans regarderont ailleurs lorsque vous tenterez d’avoir leur attention. Faire sa place sur les réseaux sociaux c’est comme faire pousser des fleurs, ça demande du temps, de la constance et de la patience. Encore là, pas de recette magique; il faut semer et entretenir avant de se faire un bouquet.

Variez votre contenu

Les gens s’ennuient facilement et sont bombardés d’informations chaque jour. Assurez-vous de varier votre contenu si vous souhaitez conserver le privilège d’avoir leur « j’aime ». Vidéos, images, citations, articles de blogues, articles de l’actualité ou des tendances de votre secteur d’activité; les possibilités ne manquent pas! Vous saurez au fil du temps ce qui captive le plus votre auditoire en étant à l’écoute de leurs commentaires, leurs réactions et vos statistiques.
engagement-fans-facebook

Soyez authentique et convivial

Votre page Facebook, ce n’est pas votre site web corporatif. Les gens veulent ni que vous fassiez de la publicité ni que vous ne leur parliez de façon institutionnelle. Ils veulent se divertir, apprendre des choses, vivre des émotions, avoir des discussions sur des sujets qui les allument; un peu comme converser avec un ami en prenant un café au bistro du coin.

C’est une excellente plateforme pour montrer votre personnalité à vos clients et futurs clients. Si vous avez de l’humour, servez-vous en. Présentez l’envers du décor de votre travail, soyez humble et honnête dans vos commentaires. Le meilleur conseil que je puisse donner c’est de développer votre présence en ligne à partir de votre propre personnalité, ça transperce l’écran et attire à vous vos clients idéaux. Évidemment, je ne vous dis pas de parler à vos fans en joual et de publier des vidéos de chats!

Restez connecté avec moi sur Facebook ou twitter pour la seconde partie des stratégies pour augmenter l’engagement et la communication avec vos fans.